Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Chenilles processionnaires du chêne en prolifération: que faire?

Chenilles processionnaires du chêne en prolifération: que faire?

Que faire en cas de présence de chenilles processionnaires dans votre jardin?

La processionnaire constitue une réelle menace pour la santé publique. Chaque chenille est en effet munie de milliers de minuscules poils urticants, facilement dispersés par le vent, qui causent l’apparition dans les huit heures d'une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. Se nourrissant des feuilles des chênes qui leur servent d’hôte, les chenilles processionnaires du chêne provoquent la défoliation de celui-ci.

La Wallonie fait face cette année à une prolifération préoccupante. De nombreux nids ont déjà été observés sur plusieurs zones (Rochefort, Tellin, Resteigne, Virton, Plombière, Dalhem, Brabant Wallon…).

  • Comment la reconnaître ?
  • Comment repérer un nid ?
  • J’ai repéré un nid, que faire ?
  • Je suis entré en contact avec les poils urticants, que faire ?
  • Et nos animaux de compagnie ?

Toutes les infos ci-dessous :

Comment la reconnaître ?

La chenille possède un corps caractéristique. La tête est brune ou noire. Le corps possède des flancs blancs avec de longs poils argentés. Chaque segment du corps possède sur sa face dorsale une plaque brunâtre.

Identifier la chenille en 3 questions : 

  • Les chenilles sont-elles présentes et s'alimentent-t-elles sur le chêne ? La processionnaire est spécifique au chêne. Si la chenille est présente sur une autre essence, haie, abri de jardin... il s'agit probablement d'une autre espèce de chenille.
  • Les chenilles sont-elles groupées ou en procession ? Les chenilles processionnaires vivent et se déplacent en groupe.
  • Observez-vous un nid soyeux sur l'arbre ? Les chenilles s'abritent dans un nid accroché au tronc ou aux branches charpentières.

Si au moins deux de ces caractéristiques sont rencontrées, il est probable que vous soyez confrontés à la chenille processionnaire du chêne.

Dangerosité

La présence de ces chenilles constitue un danger pour la santé des citoyens, des animaux domestiques et du bétail. En effet, lorsqu’elles se sentent menacées, ces chenilles expulsent des poils microscopiques provoquant une réaction urticante, une éruption cutanée douloureuse avec de fortes démangeaisons pouvant aboutir à la nécessité d’une intervention médicale. Par ailleurs, en cas de contacts répétés avec les poils de cette chenille, les personnes peuvent présenter des réactions qui s'aggravent à chaque nouveau contact jusqu’à mener au choc anaphylactique mettant la vie en danger. Il faut savoir également que les nids vides constituent toujours un risque en raison de la présence résiduelle de poils en leur sein.

Que faire ?

  • Je suis un citoyen

Votre commune est le point de contact central dans la lutte contre la chenille processionnaire. Contactez-la dès que vous avez observé un nid.

En cas de symptômes médicaux graves, contactez le 112.

L'abattage de l'arbre n'est pas une solution recommandée. Après contact avec la commune, consultez la liste des sociétés d'éradication de la processionnaire (PDF-117 ko).

Plus d'infos sur la chenille et les risques pour la santé :

DémarcheCitoyen-Lutter contre la propagation

DémarcheCitoyen-S'informer sur les risques pour la santé

  • Je suis un(e) commune/zone de secours/professionnel de la forêt

Uniquement pour les communes/zones de secours : Y2hlbmlsbGVwcm9jZXNzaW9ubmFpcmVAc3B3LndhbGxvbmllLmJl

Uniquement pour les cas forestiers: contactez votre correspondant-observateur local sur le site de l'Observatoire Wallon de la Santé des Forêts (OWSF)

Actions sur le document